Souvenirs ...

[Mise en page de base, mais on a les textes sous la main …]

Anglais

Hopkins Wytchfinder

Impliqué dès ses premiers jours sur l'île, Hopkins Wytchfinder était de tous les combats auxquels l'Angleterre prenait part. Longtemps apparenté à la Main Noire, en raison de son caractère fourbe et de son aversion pour le peuple espagnol, Hopkins était, en fait, un des principaux membres de la guilde Anglaise: La Mort Dans La Peau.
Principalement connu, et reconnu, pour ses réflexions acides et son habileté à manigancer des coups fourrés, il s'est révélé être l'un des maîtres de la mauvaise foi sur cette île.
Plus tard, il se fit élire Général, sous le gouvernement de son amie Lady Jade.
Fidèle à sa réputation, il avait formenté un attentat visant à abattre Don Alejandro Del Flores, gouverneur espagnol à l'époque, le porteur du dernier drapeau de la guerre Anglo-Espagnole, alors qu'un accord avait été mis au point entre les 2 Gouvernements pour organiser une validation commune pour obtenir un mach nul, mais lors d'un éclair de lucidité (discussion avec Jade?) il annule son projet.
Hopkins était aussi l'investigateur de l'installation du Cirque Anglais dans les tours de Louis Le Grand et Van Ders (Les Anglais présents dans la tour étaient déguisés en clowns ^^) et de la fameuse tentative de pillage d'Ulungen, où il perdit la vie.
Car les pirates tentèrent de piller Ulungen le même jour que les Anglais, et ces derniers échouèrent donc après un combat acharné. C'est au cours de cette affrontement que le pirate connu sous le nom du "Borgne" mit fin aux jours d'Hopkins au cours d'un duel en plein milieu des rues d'Ulungen.

copyright Jovic

Lady Jade

Lady Jade une femme hors du commun à la vie sentimentale tumultueuse. Elle était experte en vols et en amants, parmi les plus connus Le Borgne, Louis Philippe Armand de Maupertuis. Plus d'un homme sur l'île croisant son chemin s'est retrouvé avec une rose rouge de sa part et une oeillade ou un compliment à vous faire tourner la tête.

Lady Jade femme engagée, gouverneur de New Kingston. Femme courageuse voleuse qui ne s'en cachait pas.

Lady Jade femme blessée, qui quitta l'Angleterre pour rejoindre les Espagnols avec sa soeur June Seashell.

Lady Jade femme généreuse qui fit don de tout son équipement avant de quitter cette île, ce fut Don Djezous de Las Galinas l'exécuteur testamentaire.

copyright Christy

Stormbringer

StormBringer, figure emblématique de l'Angleterre, s'est fait connaître en devenant Gouverneur de New Kingston.

Son mandat fut fort bien mené, et a pu nous révéler que Storm était quelqu'un de juste et droit, et avec assez de caractère pour pouvoir tenir tête aux autres dirigeants.

Souvent présent dans les actions orchestrées par l'Angleterre, Storm était un Anglais modèle, assez discret mais ses paroles étaient toujours écoutées en raison de leur sagesse, malgré quelques impulsivités.

Se faisant de plus en plus discret avec le temps, Storm fut élu plusieurs fois au poste de Ministre du commerce, rôle qu'il a, à chaque fois, bien rempli.

Jusqu'au jour où, las de la vie sur cette île, Storm décida de nous quitter, nous laissant juste le souvenir d'un grand homme.

copyright Jovic

Némo the Reaper

Nemo était plein d'idéaux. Son but premier était de devenir plus fort. Son deuxième but était de servir sa nouvelle nation. Il a excellé dans ces deux missions.

Du jour au lendemain il est parti… Après avoir passé un an et demi sur Liberty, Nemo nous a quittés.
Il devait estimer connaître suffisamment l'île, il devait vouloir conquérir d'autres mondes…
Il a abandonné l'Angleterre qui comptait sur lui à chaque guerre, à chaque évènement.

copyright, Mistie (sa soeur)

Je rajouterai :
Némo a fait partie des Frères de Liberty, depuis leur création en tant que Paladins de Liberty.
Discret, il n'en avait pas moins ses principes et idéaux, et n'hésitait pas à se battre pour eux.

Christy Fletcher

Elle fut on ne peut plus dédiée à la cause. Elle fut présente lors de toutes les guerres souvent sacrifiant ses besoins et ses passions pour sa patrie.

A la recherche ingrate de restaurer l'honneur de son père, jugé pour mutinerie. Elle donna toute son ardeur a la tache de gouverneur.

Elle quitta Liberty sous une aura d'estime internationale, elle fut une figure pour notre nation.

copyright Sir Cemloud (son mari)

Je rajouterai :
Femme d'honneur, au caractère de feu, qui était à l'écoute de tous.
Dont le départ aura causé un grand vide pour beaucoup…

Pierre le Buvard

Pierre est arrivé sur l’île en automne 1706.
Tout de suite plein d’entrain, il a vite montré qu’il savait manier les armes à feu.
Fin tireur, il était aussi un grand buveur.

Le Buvard, il devait ce surnom aux quantités énormes d’alcool qu’il pouvait absorber, à chacun de ses passages au Black Beer Pub.

Le BBP… un endroit fétiche pour cet anglais, qui fut toujours présent pour sa patrie, et de toutes les fêtes après les victoires.

Ses derniers exploits ?… Ses combats à l’arène pour défendre les couleurs anglaises, lors des Olympus secondus.

Pierre nous a quittés peu de temps après, emporté par l’alcool qui aura eu raison de sa santé.

Sidney Reilly

Illustre anglais.
Il a très tôt montré des aptitudes incroyables pour la médecine.
Plaies, fractures, rien n’avait de secret pour lui !
Sa passion pour soigner les autres est devenue telle qu’il a rejoint sans surprise la Guilde de Recherche Médicale de Liberty.
Soigner les autres, se donner pour eux… c’était ce qu’il faisait.

Patriote, il essayait avec son nouveau brassard de ne pas trop s’engager, mais il n’aimait pas voir sa Nation en danger.
Il participa à la Révolution anglaise, en soignant les révolutionnaires.
Malheureusement, voir tous ces anglais se battre entre eux… et prendre parti malgré lui, participa à l’anéantir…

Quelques jours plus tard, il fit une lettre d’adieu expliquant qu’il ne pouvait plus soigner des hommes qui n’avaient pour but que d’éternellement se détruire…
Il mit fin à ses jours dans la corniche, un drame pour l’Angleterre qui avait perdu sans nul doute un homme extraordinaire…

Français

Petisieu

Son passage sur Liberty fut court, mais il laissa des traces pour la postérité, puisque c'est le véritable père d'Amaury. Mais chut… laissons parler l'histoire officielle, c'est cela qui importe pour le public.
Un des premiers colons de Port-Louis, arrivé à bord de la Vierge Imberbe, tour à tout surnommé "le Cuistot" ou "le Magnifique", il nous faisait part soit de ses recettes de pirates dont l'ingrédient principal était le piment, soit d'envolées lyriques dont lui seul avait le secret.
Il est parti de Liberty à bord d'un petit canot, revenu le soir du mariage de Madre Anna et d'Ashram , cérémonie au cours de laquelle il fut tué alors qu'il tentait d'assassiner la mariée par dépit amoureux.

Goethals

C'est un des premiers grand guerrier français a avoir rejoint cette ile. Connue comme le boucher de New Kingston, il etripa tant d'anglais que son nom était chuchoté dans les rues de NK.
Aprés etre passé quelques fois général des armés française, il eu un acident qui l'obligea a quitté cette ile a jamais…

Lone Frog

Lone avait plusieurs passions mais la principale était de tuer les Anglais, comme tout passionné, il avait beaucoup de talent dans cet exercice qu'il pratiquait avec professionnalisme. Lone Forg a participé au premier pillage réussi sur New Kinston, à la première prise de tour réussie sur Lonely Keeper et fu aussi un des tous premiers membres de la Confrérie du Lys.
Mais il était aussi un jeune garçon idéaliste et très vite il eut du mal a supporter les vicissitudes de cette île. Les choses simples des tous premiers temps de Liberty lui manquèrent et devant l'arrivée massive de la civilisation de la vieille Europe, il décida d'aller chercher l'aventure ailleurs et s'embarqua un jour sur l'Astrolabe qui faisait escale a Port Louis.

Hollandais

Milkshaq

Sans aucun doute le meilleur guerrier de l'ile. Il fit des actions d'eclat auprés des hollandais et il fut l'escrimeur le plus réputé de l'ile pendant plusieurs années.

Ked

Un des tous premiers hollandais sur l'île. Meilleur guerrier de l'île à ses débuts.
Il faisait pousser de l'herbe dans le jardin du gouverneur.
Comme il ne gagnait pas assez d'argent sur l'île et suita à sa défaite contre une certaine Adriana, il décida de rejoindre le continent pour devenir le plus réputé marchand d'herbe de Hollande!!
D'alleurs c'est lui qui fournit notre coffee shop national et qui me fournit ma p'tite grosse dose personnelle tout les mois.

Piet Heyn

Un des plus grands Commerçant Hollandais. Il a Fournis à tout les anciens de l'île leurs Empaleuses. Il était respecté et accueillis dans toute les villes de Liberty.
Sa puissances et sa richesse l'ont rendu fou.
Il parait qu'on peut encore le croiser dans les recoins sombres d'un donjon. Mais il aurait bien changé.

Espagnols

Don Alejandro del Flores

Un accent épouvantable, un caractère de chien, un repartie sanglante, un esprit acéré, un sens de l'honneur sur-développé et un amour de l'espagne voilà ce qui définissait le senor Alejandro Del Flores.

Dès son arrivé sur l'ile il fut de tout les coups, et présent partout.
Tentative de prise de tour, Reprise de la madone, tentative de pillage, défense d'Esperanza.

Elu général ou il tenta de commercer le reveil des troupes d'Esperanza. Puis Gouverneur où il se trouva des le début du mandat dans une situation délicate face à une guerre contre la hollande et la France qu'il n'avait point désiré.
Alors que la situation internationale était difficile, car l'espagne ne se sentait pas engagé dans aucun des conflits, il prit la décision de déclarer une "drôle" de guerre a nos amis anglais (l'alliance n'était point encore signé).
Apres d'amicales tractations la guerre anglaise se termina sur un nul, mais à partir de ce moment là Don Alejandro n'était plus le meme irritable à l'extreme seul sa soeur pouvait encore le le calmer.

Rendu fou par un mauvais coup reçu lors d'une chasse aux pirates, il arpentait le phare et les perroquets nous relatait de droles d'histoires nous indiquant que Don Alejo engageait le combat avec tout ce qui passait en le prenant pour les inomables frères de la côte.

Un jour les nouvelles cesserent, il se serait jeté dans la mer pour certains ou aurait rendu l'âme dans un donjon…

Otep

La colonie espagnole vit le jour a peu près en meme temps qu'il débarqua sur l'ile.
Et à ce moment là la communauté espagnole avait grand besoin d'un commerçant pour equiper les jeunes arrivants.
Elevé dans une famille de commerçant c'est naturellement qu'il ouvrit son échoppe à Esperanza.
Proposant les meilleurs prix, aidant tout ceux qui en avait le besoin le senor Otep fut l'ame de la jeune colonie d'Esperanza.

De nombreuses fois élu en tant que ministre du commerce, il était toujours présent pour la défense d'Esperanza ou pour la madone.
Donnant son avis sur toutes les tracations internationales ou les discussions publiques il n'avait pas la langue dans la poche.

C'est un matin de juin, dans la premiere année de colonisation de Liberty, qu'il reçut une lettre lui indiquant que son pere l'attendait à son chevet et que le commerce famillial avait grand besoin de ses talents.
Il prit la mer non sans laisser la marchandise qui jonchait son échoppe au soin du Senor Don Alejo, qui en son nom, aida les jeunes commerçants à ouvrir leurs étals qui eux même aiderent les commerçants qui débarquerent par la suite..
Des nouvelles épisodiques nous permettent d'apprendre que le senor Otep vit toujours en espagne. Pour l'espagne il restera comme le commerçant qui permit à bien d'autres commerçants d'ouvrir leur échoppe.

Bragado Balboa

Figure emblématique de l'honneur espagnol, le senor Bragado Balboa à très vite été de tous les coups et de toutes les actions pour la gloire de l'espagne.
Grand ami du senor Zapata, le senor Balboa fut touché au plus profondément de lui-même lorsqu'il apprit la trahison de son ami envers la nation espagnol.
Il prit la mer un jour et son nom ne raisonna plus dans les rues d'Esperanza.

Don Alejo Onza de Llama Duende y Seda

"Le noblesse du sang est dans la longueur du nom". La noblesse du señor Alejo était assurément dans son sang et dans son nom, mais surtout dans ce sens de l'honneur et ces valeurs.
Explorateur et farouche opposant aux pirates, le señor Alejo a assurément marqué la colonie espagnole par son prestige, son intellect et ses valeurs en général.

Coco l'affranchi.

Coco était l'un de ces nègre qui avait su se faire sa place parmi les blancs, et qui, de surcroît, était ô combien respecté. Son accent tout particulier contribuait également à véhiculer son charisme et sa prestance, au point qu'on aurait pu le prendre pour un noble du continent, si sa couleur de peau n'avait pas été là pour rappeler ses origines.
Il était plutôt discret de manière générale, mais on sait qu'il était de tous les regroupements les plus actifs en Espagne: la vieille guilde secrète espagnole dont je tairai le nom, puis la milicia popular…
Grand explorateur et combattant, il avait fini par entrer dans le clergé et fut ordonné prêtre de la colonie espagnole - un dur labeur pour un seul homme.
Il se fit élire gouverneur de la colonie, et l'on commençait à le voir de moins en moins, jusqu'au jour où il disparu, sans que l'on sache le pourquoi ni le comment.
Depuis, nous n'avons plus de nouvelles de ce grand homme, et c'est bien dommage…

Unless otherwise stated, the content of this page is licensed under Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 License